Les bons solidaires

Nous voulons être un support concret en ces temps difficiles pour affronter ces circonstances sans précédent et se tenir prêts lorsque l’heure de la reprise aura sonné !

La gestion de la vente à distance, proposée dans le précédent article, peut effrayer par la complexité quelle représente pour un néophyte. Cependant, des initiatives intéressantes de vente à distance voient le jour pendant cette crise du coronavirus, à des tarifs exceptionnels.

C’est l’occasion de débuter ce type de vente dans la facilité avec les bons solidaires. Ce sont des bons d’achats que les consommateurs vont acheter par solidarité, sur des plateformes dédiées, uniquement pendant la fermeture des commerces, et qu’ils utiliseront dans votre commerce après sa réouverture. « Et c’est un bon moyen d’être sûr de faire revenir les clients dans le centre-ville après » indique Ambre Lazaro, manager des commerces de Guéret.

Nous vous conseillons de présenter un large éventail de bons de différentes valeurs : 10€, 20€, 30€, 40€, 50€, 100€, voir plus pour satisfaire toutes les demandes.

Nous conseillons aussi de faire ces offres sur toutes les plateformes pour augmenter vos chances d’obtenir des retours. Pendant le confinement, les frais sont soit réduits soit pris en charge :

Sauve ton commerce est une plateforme recommandée par la ville de Guéret. La ville finance les 4% de frais appliqués par le site. C’est-à-dire que si un consommateur dépense 100 euros, 96 euros revenaient normalement au commerçant, le reste étant utilisé pour la gestion du site internet. La ville rajoute donc les 4 euros manquants. Suivez ce lien pour s’inscrire en tant que commerçant. Il faut ensuite créer ses bons solidaires.

Soutien-commercants-artisans.fr est une plateforme créée par petitscommerces.fr pour aider les petits commerçants et artisans locaux à surmonter la crise liée au coronavirus. « Afin d’aider à la reprise de l’activité des petits commerces, nous ne prélevons aucune commission pour tous les commerçants au chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros en 2019 et avec un effectif de moins de 10 personnes« . Suivez ce lien pour s’inscrire en tant que commerçant.

Courses contre la montre est une initiative non-lucrative portée par Sud Ouest, quotidien régional. « Nous voulons soutenir les commerçants, producteurs et artisans durant la période de confinement en permettant à leurs clients d’acheter aujourd’hui ce qu’ils consommeront pendant ou après le confinement » Comment a marche ?

Autre initiative dédiée aux cafés, hôtels et restaurants : J’aime mon bistrot C’est un fonds solidaire permettant à tout un chacun de contribuer librement au soutien d’un ou plusieurs établissements CHR.

Assurez le suivit des ventes au fur et à mesure pour ne pas être pris au dépourvu lorsque l’heure de la réouverture aura sonné et que les clients viendront avec leurs bons solidaires. Vous aurez probablement beaucoup de choses à faire pour respecter les bonnes pratiques sanitaires.